20_Vendredi

{12:02} we’re an american band

j’ai vu un concert de wolf eyes

3_Samedi

{18:49} je voulais mettre un morceau d’electrelane

je vous assure
et puis j’ai vu la fille
de côté, et puis
surtout
je n’aimais pas la musique

26_Jeudi

{18:30} sounds, smash hits, melody maker, nme

oui j’étais sur la dalle de départ et j’ai entendu les premières mesures de ce morceau, alors j’ai pensé ma vie est foutue et le bus arrivait
juste avant ça, j’écoutais le disque de dead at 24, qui s’appelle blast off motherfucker
et hier je me suis dit que tout un pan de l’histoire, une certain histoire, m’avait échappé, je suis tombé sur une video de pulp et c’est un morceau que j’écoutais beaucoup à cette époque alors que maintenant je l’ai trouvé ridicule et puis j’ai écouté encore d’autres morceaux de pulp et c’était tout aussi idiot avec des paroles faciles et assez bêtes et donc une mauvaise révélation et une question, pas vraiment une question, j’aurais du écouter autre chose que ça en 1995
voilà je ne devrais pas aimer destroyer, c’est un peu beaucoup l’anti-thèse du p*nk, musiciens qui savent jouer de leurs instruments, composition traitée comme un art, développements, instrumentations, paroles de poête, cheveux fous… alors si j’aime bien dead at 24 et destroyer en 2012 et que je déteste l’indie r*ck ou p*p et que
ah, toutes ces questions
je vais écouter l’album de mad nanna

salut

que les suiveurs suivent, je m’en fous

19_Lundi

{22:33} 40 ans d’évasion


parmi les incongruités innombrables et monstrueuses engendrées par l’infini m*rt du r*ck je viens de tomber sur une très belle, peut-être même y ai je participé comment dire façon de parler, oui je prends mon bain {et oui j’ai pensé à me laver les cheveux} et pris d’une inspiration étrange je mets FIP sur mon téléphone {je ne mets plus WFMU parce qu’ils ne passent JAMAIS mes disques et AUCUN de mes disques} et là j’entends Rodolphe Burger qui chante en direct la chanson rock’n’roll , pas trop mal mais bon je me dis il est dans la caricature de lui-même pourquoi fait il ça ? est ce qu’il ne sait pas faire autre chose que des reprises éthérées, caverneuses, etc. APRES TOUTES CES ANNEES et après il fait I’ll be your mirror avec quelqu’un d’autre qui chante avec une grosse voix de femme mais ça n’est pas sur et alors la dame de FIP baragouine un truc velvet underground, blah, influencé beaucoup de, blah, une génération, blah, rodolphe burger {ne se prononce pas comme le sandwich bien connu, d’après la dame mais plus comme le mari de france gall} et crac là il enchaine sur all tomorrow’s parties et ils le jouent et le chantent d’une telle manière {pas fausse, pas fausse du tout, pas redondante, même pas vraiment redondante, non, pas trop mal, un peu à côté même} mais d’une telle manière qu’au bout d’une minute j’ai éclaté de rire dans mon bain
bon ensuite coupure de réseau, téléphone, s’essuyer les cheveux

sinon j’ai trouvé ça

les coupes de cheveux sont impeccables

16_Lundi

{22:03} all hail ollie halsall

oh, j’ai déjà raconté ce concert de kevin ayers
à la salle wagram, je crois que c’est le seul concert que j’ai vu dans cette
salle de catch ou de boxe
son album sweet deceiver venait juste de sortir et
tout le monde disait qu’elton john serait au concert ce soir là, à paris

et il n’y était pas
et sur l’autre morceau de l’album où elton john joue il fait juste du elton john, ça n’a pas d’intéret
c’est dommage sinon cet album pourrait être excellent alors que c’est le déclin de kevin ayers qui s’annonce
il y a juste un morceau pas terrible et c’est à cause d’elton john
sur le reste il y a la fantastique guitare de ollie halsall aka haircut
et pas dans le morceau que j’ai mis
oh, bon
je me souviens aussi de la veste en velours pourpre de daniel vermeille
et ça me rend triste de lire ça

26 Janvier 2011
Son corps a été découvert dimanche soir, dans un recoin du parking du Canal.
Mort vraisemblablement d’une hémorragie interne. Et de nombreux excès…
La triste fin d’un SDF, d’un clodo, paumé, largué,
perdu dans l’alcool, la drogue et les méandres d’une vie hors norme.

Le SDF du parking souterrain, décédé à l’âge de 58 ans
sans un regard, sans un sourire, c’était Daniel Vermeille,
une légende underground du journalisme rock, un copain de Keith Richards et d’Iggy Pop,
une icône de la beat génération, un disciple de Phil Spector,
un grand frère sulfureux pour une poignée de gamins de Sète,
un assassin, un repris de justice.

triste et un peu fier pour lui!
oui il avait ce nez comme sur la photo et il écoutait, je crois, surtout du pr*g r*ck, bon, berk en somme
mais je me souviens très bien de lui
au concert de kevin ayers salle wagram
et ce souvenir me fait plaisir

16_Vendredi

{21:37} au troisième bof il sera exactement trop tard

je cite mes sources mais
désolé je ne savais pas qu’il y avait maintenant une mode
éditoriale qui s’appelle la shitlist et si je l’avais su je
n’aurais pas écrit le plus mauvais disque de l’année 2011
etc. en plus il y a des gens qui ne sont pas contents car leurs
disques sont dans la vraie liste et ils se retrouvent finalement
en même place éditoriale que le plus mauvais disque alors que eux
ils ont le meilleur disque
c’est cocasse
ils trouvent
et hop!

non une petite video m’est autorisée

salut

24_Jeudi

{23:10} voici ce que j’ai dit

j’ai dit
je devrais prendre celui qui est devant moi,
je prends ce chocolat ci parce que c’est le seul qui reste en double comme ça il vous reste le choix de prendre ce que vous voulez, vous
elle a dit alors
vous êtes mignon

histoire de noël

bon, moi j’écoute beaucoup ce morceau
{merci à arturo}
il y a trois morceaux potables sur ce disque
potables pour les mélancoliques décadents
c’est à dire moi
le reste est insupportable, soit sans esprit soit juste trop travaillé, des fausses surprises laborieuses, le pire étant le premier morceau avec la mémé qui débite un texte chevrotant, la pauvre, et on l’entend tourner la page
elle lit ce qu’on lui a écrit
non, ce qui est amusant c’est que le type n’a rien à raconter d’autre que ses histoires de business, histoires d’argent, histoires de son extraordinaire talent

j’avais lu un article chouette qui parlait de cette auto-référence
dans le r*ck
je suis en tournée
je mange dans des diners
je suis sur scène
mon bassiste se drogue
je suis une star et lorsque je ne suis plus sur scène je suis comme vous
mélancolique et décadent

bien sur, je ne vous l’apprends pas, le plus bel exemple de ça est le disque war babies de daryl hall & john oates
produit par todd rundgren, moi aussi j’aimais bien être une micro-étoile

Is it a star, or is it me
You say you believe in
And the nights
When my stage smiles not so wild, and aint coming easy
Cant you see its me
All broken down inside
Cant you see its me
All broken down inside
Cant you see its me
Honey, youve been dreaming
Then theyll meet you on the streets, and say theyve had
A crush on you, for a year or two, maybe three
And they say hi, how you doing, but is it really me, or you,
You say you believe in
Baby, youve been dreaming
Cant you see its me
All broken down inside
*cant you see its me
All broken down inside
Cant you see its me
All broken down inside
Cant you see its me
*all broken down inside
Baby, youve been dreaming
You see its me
Is it a star, or is it me
You say you believe in
And all of the nights
When my stage smile lasts awhile, coming easy


*repeat

je crois que je devrais écrire ce livre sur la répétition
car je ne sais pas où lire va me mener
la répétition fait pleurer

30_Mardi

{22:11} playing now II

{21:07} playing now I

27_Samedi

{21:41} playing now I

{à la radio}

avant j’écoutais fip
et puis au bout d’un moment j’en ai eu marre d’étre dans l’entracte d’un film de david lynch

20_Samedi

{18:20} playing now II

{14:55} playing now I

16_Mardi

{21:09} playing now II

27_Vendredi

{22:22} Der Song ist immer wieder der Hammer!

voilà donc, en 1977, ce que mes amis écoutaient
voire un peu tout le monde sauf mes autres amis p*nk comme moi

sauf que parfois ces quelques lignes me reviennent dans la tête
comme maintenant

mmm, tout ça pour dire que ce que j’ai à dire aujourd’hui j’aurais peut etre plus le temps de le dire demain