22_Dimanche

{17:36} en résumé

je mets
ça

je sais bien
que je l’ai déjà mis
X fois
eh bien dites vous
que je le remettrai
encore

surtout quand j’ai passé un bon dimanche

28_Vendredi

{11:19} interlude

technique

je remarque que
vous
ne faites pas tous
votre autocritique
je me repose
en regardant
ces enfants qui vacillent

11_Mardi

{15:27} instantanément

vu sur fb
donc je vous le mets

ici

merci à max milgram
donc

ils avaient l’air bien jeunes

9_Dimanche

{19:35}

pourquoi je mets ça
alors que je connais ce morceau trop bien
et que ce n’est pas le meilleur de cette série
de singles
que vous connaissez aussi
bien que moi
j’écoutais cet après-midi un truc de kanye west dans lequel
il sample la voix dans la version originale
je crois que c’est la seule chanson de billie holliday que
j’ai jamais entendue, enfin la version de kanye west présente la défavorable particularité de juxtaposer cette voix là avec celle du gros lourd en particulier à la fin avec une section d’autotune incroyablement déplacée, j’aime bien l’autotune comme tous les effets robotiques d’ailleurs mais là c’est si mal employé

aussi
je n’aurais peut-être pas du arréter
le piano

4_Samedi

{21:22} ça c’est bien

oui, quoi

20_Vendredi

{12:02} we’re an american band

j’ai vu un concert de wolf eyes

4_Lundi

{21:47} c’est avec

un grand plaisir
que je ré’écoute l’album de far out fang tooth
(en fait je cherchais un bilders que j’ai peut être omis d’écouter complètement, lui)
disons qu’à l’époque de sa sortie j’avais trouvé ça bien, sans plus, j’ai l’impression maintenant que c’est à cause de la pochette, qui est beaucoup moins bien que cette image là
tumblr_mfg6b9TpQV1qhfli1o1_1280
et peut être que c’est maintenant, après avoir écouté tout le week end des groupes océaniens, et aujourd’hui juste après celui-ci je peux, ça peut, me plaire
vraiment beaucoup
ça ressemble pasmal à joy division et pas
des masses à sonic youth
pour ceux qui aiment bien les références faciles
encore plus facile, je vous mets le disque
après il n’y a plus rien à dire

j’ai complètement oublié comment sonne ce groupe, là, sonic youth {?!}

11_Dimanche

{19:28} après toute ces années, je n’

avais jamais entendu cet album et je dois
reconnaitre que c’est bien

21_Dimanche

{18:51} les godz pas hips

non ceux là ne sont pas hips
ce sont des gros lourds de l’ohio
ils ont fait un très bon morceau

gros et lourd

c’est bien

27_Lundi

{20:30}

juste avant le p*nk c’était l’horreur
il y avait ça
toutefois
et c’était bien
quoique difficilement
compréhensible aujourd’hui

28_Samedi

{18:12} classique

J. me fait remarquer qu’il n’y a pas que flavor flav qui porte une horloge au cou
il y a aussi, mais oui pourquoi, terminator x

mais oui, pourquoi ?

Flavor Flav: Why do Flavor Flav wear a motherfuckin’ clock? What does the fuckin’ clock mean? Yo, I’m going to break this shit down. The reason I wear this clock is because time is the most important element we have in our life. We can’t afford to waste it. Each minute that we live we gotta use each second to our best value. Time waits for no value. Time brought us in and time is gonna takes us out. I’m always saying, ‘I’m clocking, I’m clocking,’ so that means you can’t get fast on me, G, ’cause I already know what time it is. Phat, right? Phat, right?

got a letter from the government
The other day
I opened and read it
It said they were suckers

1_Dimanche

{10:43} les enfants


du dimanche

13_Mardi

{17:47}

comme quoi on découvre tout le temps des trucs
je viens d’acquérir un disque que j’écoute maintenant depuis des années en mp3
oui il était trop cher, vraiment trop cher
le disque s’appelle un truc du genre chansons populaires de nègres pour jeunes gens et là il était vraiment moins cher, sur le label la voix des bouseux quelque chose comme ça, oui je suis désolé en fait c’est en anglais
disque extraordinaire dans sa simplicité primitive et disque pour enfants, du grand meurtrier Leadbelly mort en 1949
je pourrais être, je suis son enfant
d’ailleurs je vois ici ou là dans quelques sites historiques que le sieur Leadbelly après avoir été trouvé et après avoir aidé John Lomax, un peu comme un éclaireur en même temps qu’un illustrateur qui chantait ce dont Lomax parlait, devient la coqueluche des petits bourgeois de gauche américains
ça n’a pas d’importance
sur les conseils d’amis je viens de lire la Lettre à Maillard de Blanqui

Vous me dites : je ne suis ni bourgeois, ni prolétaire,
je suis un démocrate. Gare les mots sans définition,
c’est l’instrument favori des intrigants. Je sais bien
ce que vous êtes, je le vois clairement par quelques
passages de votre lettre. Mais vous mettez sur votre
opinion une étiquette fausse, une étiquette empruntée
à la phraséologie des escamoteurs, ce qui ne
m’empêche pas de démêler parfaitement que vous et
moi avons les mêmes idées, les mêmes vues, forts
peu conformes à celles des intrigants. Ce sont eux
qui ont inventé ce bel aphorisme : ni prolétaire, ni
bourgeois mais démocrate ! Qu’est-ce donc qu’un
démocrate, je vous prie ? C’est là un mot vague,
banal, sans acception précise, un mot en caoutchouc.
Quelle opinion ne parviendrait pas à se loger sous
cette enseigne ? Tout le monde se prétend démocrate,
surtout les aristocrates. Ne savez-vous pas
que M. Guizot est démocrate ? Les roués se complaisent
dans ce vague qui fait leur compte ; ils ont horreur
des points sur les i. Voilà pourquoi ils proscrivent
les termes prolétaires et bourgeois. Ceux-là ont un
sens clair et net; ils disent catégoriquement les choses.
C’est ce qui déplaît. On les repousse comme provocateurs
de la guerre civile. Cette raison ne suffit-elle
pas pour vous ouvrir les yeux ? Qu’est-ce donc que
nous sommes contraints de faire depuis si longtemps,
sinon la guerre civile ? Et contre qui ? Ah ! Voilà précisément
la question qu’on s’efforce d’embrouiller
par l’obscurité des mots ; car il s’agit d’empêcher que
les deux drapeaux ennemis ne se posent carrément
en face l’un de l’autre afin d’escroquer, après le combat,
au drapeau victorieux les bénéfices de la victoire
et de permettre aux vaincus de se retrouver

vous pouvez lire la suite ici, sur mon conseil
ce qui explique pourquoi ce disque me donne des frissons et pourrait me faire pleurer
enfant que je suis de parents révolutionnaires
enfant de l’histoire de la révolution prolétarienne
et désormais seul contre tous
{avec mes quelques amis}

trêve de sentimentaleries
au beau milieu de ce disque j’entends un son que je reconnais très bien, un son que je connais viscéralement et qu’on entend en particulier dans la grande suite de ce disque de kevin ayers
enfin je n’ai pas pris la peine de le ré-écouter parce que je sais que c’est dedans

OK ?

alors je vais voir la pochette du Leadbelly et je vois la réponse
c’est le son de sa guitare à 12 cordes
voilà c’est tout

23_Lundi

{23:15} HATE

oui je suis tombé sur un vieux numéro de Hate, le magazine de Peter Bagge quoi
et je l’ai lu
j’ai beaucoup plus d’affinités avec peter bagge qu’avec daniel clowes {non, arrétez, j’aime bien daniel clowes aussi} parce que tout simplement HATE quoi
le mot, le sentiment, l’art de vivre de la haine {non pas LA HAINE, le HATE}, ça me plait bien
et ce numéro est terrible,
bon le héros rencontre une fille, asiatique (ce qui veut dire qu’elle a les cheveux plats et des traits derrière les lunettes) qui n’est pas du tout comme lui, elle est très organisée et très décideuse, bon au bout d’un moment il arrive à entrer dans l’appart de la fille et tout est super rangé, ah ah, pas comme chez lui c’est un gros loser et il se dirige vers les disques, la fille lui dit tout de suite que c’est pas ses disques hein et lui il cherche et puis il met un disque, le seul potable qu’il a trouvé et
c’est perry como, alors la fille n’est pas contente mais lui il ne voit pas ce qu’il y a de mal dans ce contexte à mettre ça, c’est le seul disque potable qu’il ait trouvé
moi je crois que je n’ai jamais écouté perry como alors
je l’écoute ce morceau que Buddy met à la fille
ce qui me permet de mieux comprendre l’histoire
non, mais je ne crois pas qu’il y aurait un personnage qui écoute perry como dans un truc de daniel clowes, c’est tout, quoi

uh ?
et qu’est ce qui se passe je commence à raconter les histoires comme ils font dans telerama
ouh
en plus c’est même pas le numéro 24,
c’est le 29, que je raconte
et puis après il se passe plein de trucs
il couche avec
etc.

20_Vendredi

{10:00} plus intéressant

interview récente et, pour vous, moi
essentielle culturcide

20_Mardi

{11:16} En passant, Shaking with Lydia


trouvé ici http://mediachrist.blogspot.com/2011/09/lydia-lunch-bloodsucker-comic.html

13_Mardi

{13:46} eh oui, le voilà, à la demande générale c’est le

plus mauvais disque de l’année 2011
j’ai nommé
channel pressure de ford & lopatin

le fait que ça eut pu être enregistré dans le home studio de jan hammer ne m’impressionne, bien évidemment, qu’encore plus défavorablement. Donc, vous connaissez tous ce disque, c’est un exercice de transposition de l’esthétique sonore d’une époque qui peut-être fonctionne {mais qu’est ce qu’on en a à faire de cet exercice?} et nous donne un bon gros kick glucosé de junk food sauf que contrairement à un donut au sucre glace mangé puis jeté, ici la nausée est produite par la surabondance qui survient dès le deuxième morceau. Plus d’idées, plus rien, le truc tourne à vide au deuxième morceau et quand on entend les mêmes CLAPS qu’utilise Dam-Funk on pense immédiatement, injure suprême, white people!. Bref si je n’avais pas rapidement compris que je tenais là le plus mauvais disque de l’année 2011 je n’aurais pas écouté ce truc jusqu’au bout. Bah, c’est vrai je fréquente un peu trop d’américains virtuels en ce moment.
Quel ennui.

7_Mercredi

{21:16} playing now XI

je pense
à pujadas
et sa bande

1_Jeudi

{20:09} playing now I

UNE MOSRITE A DOUBLE MANCHE!!!

22_Lundi

{19:10} playing in 1975

je ne sais pas pourquoi je viens de penser à cette chanson, qui me force à oublier tous ces voyages en avion
avec les écouteurs sur les oreilles, les canaux de musique, pendant des heures tous ces canaux et toutes ces musiques de voyages, formidables, d’enfant

ah oui c’est mon anniversaire demain
ça doit etre ça