26_Jeudi

{14:10} In Memoriam

Oui, vous savez j’écrivais dans un mensuel papier gratuit tiré à 40.000 exemplaires
ce mensuel s’appelait Balise, et le fantastique redac-chef était Julien Bécourt
il est très bien,

Vous ne le saviez pas et je vous en informe
Mais, hein, ce mensuel n’existe plus, je reçois plusieurs mails par jour qui me le rappellent
C’était vraiment bien et ça n’existe plus
{je ne vous raconte pas les trucs dans les mails, c’est assez terrible et je soutiens totalement Julien}

Donc ça n’existe plus et, dommage hein, le numéro 4 était pret
Voici mon texte, gratuit et tiré à l’infini

« Les aviateurs français »(1), il y a comme ça des groupes de mot qui font rire et vous pouvez rire avec moi ou cesser de lire tous ces groupes de mots. La vie est ailleurs, ça ne vous a pas échappé, le meilleur de ce qui se passe est décentré pour le moment en Océanie. Bien sûr le plus beau disque de l’année dernière vient de Brisbane, c’est le « Homo » de UV race (2), la nudité d’une ampoule électrique qui explose lorsqu’un chewing gum rose vient la toucher. Il n’y a plus de lumière, il y a de la lumière. Et puis aussi, j’avais laissé ce disque de côté et je viens de le retrouver – on prend parfois les choses comme allant de soi – sur l’inégalable label pionnier Siltbreeze(3), le deuxième album de Kitchen’s Floor « look forward to nothing » qui dépasse leur premier (sur r.i.p. society) tout en restant bordélique et désenchanté, quelques minutes de vies écroulées propulsées avec force par un nouveau lineup. Les deux ont en commun de jolies mélodies pourries par le temps présent, brinquebalantes à la Swell Maps. Notre lumière à nous sur la nature de l’oppression. Lorsqu’il y a internationale du pouvoir il y a aussi internationale du dégout. On se serre les coudes et on s’envoie des coups pendant que la guerre est déclarée en notre nom, moi je lis le fanzine « Negative guest list » (4) de Brisbane mené par l’esthète de la pisse Brendon Annesley, non seulement il a le goût de couvrir tout ce qui bronche dans cette musique mal pensante et nonchalamment subversive mais il lui reste encore le temps de sortir un nombre incalculable de disques sur son label (du même nom) , comme le 45t des Wonderfuls qui énervât fort a propos avec sa pochette au bras piqué, ou l’album de degreaser, une plongée dans une bassine rouillée d’huile motul, ah quelle beauté désagréable tout cela ! Plus flegmatique mais néanmoins solitaire le label « albert’s basement » (5) produit de petits échos de réunions phalanstériques plus proche de la scene de Christchurch qui merite aussi ses 2000 signes. Oui je sais c’est à 2500km de là, encore plus que Paris-Tripoli comme c’est drôle.

(1) BHL (2) theuvrace.blogspot.com (3)siltbreeze.com (4) negativeguestlist.blogspot.com (5) albertsbasement.net

c’est un cadeau que je vous fait
il y en a pour dans les 25 euros tout de même

illustration

22_Dimanche

{13:01} apparemment il s’est passé un truc

moi, à l’heure qu’il est et depuis la fermeture je n’ai toujours pas eu l’occasion de me servir
du truc qui n’est plus là
et ça ne m’inspire rien, je serais plutôt pour que les choses disparaissent et réapparaissent et
disparaissent {surtout disparaissent}
heureusement que l’ami ec
lui, si

après je me suis lavé les dents et mon téléphone m’a mis ça

ça m’a rendu heureux quelques instants

et si youtube disparait ?

hein, si youtube disparait ?

bah je mettrais des mp3 à la place
et ça veut dire que je devrais disposer de mon espace de stockage et que je le gèrerais moi-même
à disposition de mes amis, mes seuls amis et affinitaires

mais dites donc, je dispose de cet espace de stockage!
et, ben tiens, c’est même exactement ma conception de l’internet
{… je pense tout haut}
qui est un environnement distribué et dérégulé, avec des espaces confidentiels temporaires et autogérés
pas un réseau mondial où tout le monde fait la même chose à partir des mêmes serveurs
c’est cette centralisation qu’il faut détruire
alors si vous avez tous les fichiers que vous aimez bien sur votre disque dur à vous
remettez les donc sur un serveur à vous et faites le savoir à vos amis à vous
et ce sera réglé

12_Samedi

{0:29} sur l’amour on avait écrit sortie de secours interdite en cas d’incendie. sur le ciel on avait écrit vous vous trompez ce n’est pas ici. sur la nuit on avait écrit on n’avait rien écrit du tout sur la nuit

oui, j’ai vu ça dans le métro
ils mettent des poésies que tout le monde regarde
en s’en foutant puisque c’est là
et qu’il y en a une autre avec la
canette qui doit aller à la
poubelle et sur celle-là, la première et
la seule que j’ai trouvée bien je me suis
demandé qui était l’auteur et j’ai vu en
tout petit aragon alors ça m’a fait
penser à max, qui a fait ça
et qui vient de rouvrir son blog agenda
de concerts

aragon tout le monde s’en foutait
puisqu’il était communiste
aussi

ça m’a fait penser aussi à moi

6_Dimanche

{14:54} dès

bonjour, si ça ne vous dérange pas je vais m’empresser de chercher et regarder portier de nuit, revoir portier de nuit parce que UN je suis fasciné par les nazis DEUX je suis attiré par les femmes en danger TROIS quand j’étais adolescent je m’identifiais beaucoup à dirk bogarde, regardez un jour un type m’a dit que the servant n’était pas du tout un film sur la lutte des classes mais que c’était une histoire d’homosexualité
je saute quelques étapes du raisonnement mais ça commence par ça: vendredi j’ai passé une très bonne soirée au festival du label tanzprocesz, plein de super musiques et de gens
je saute quelques étapes, dans le métro un type {sympathique} me dit que je ressemble à arto lindsay je ne disconviens pas qu’à une époque ça ait pu être vrai mais maintenant j’ai rajouté des poils dans la partie basse
du visage
non, moi je pensais que je ressemblais à dirk bogarde et une autre fois une fille m’a dit que je ressemblais à jack nicholson, cette fille s’appelait najette et je faisais des photos d’elle nue, quelques unes sont pas mal
c’était avant le joker, quand même
bon, d’accord je saute quelques étapes et je me suis dit que je ferais mieux de sortir alors je suis allé chez gibert, j’arrive dans le magasin et je mets la main dans le bac des compiles electro et je tombe directement sur le disque que je cherche, au même endroit depuis au moins 6 mois, je regarde la date sur l’étiquette
20/04/2011 et au lieu de me calmer cette visite m’énerve, j’ai déjà demandé le disque 2 fois aux vendeurs et ils ne l’avaient pas alors pourquoi est il étiquetté dans leurs bacs depuis Avril ?

ce disque
night slugs allstars volume 1, quoi
je l’écoute maintenant
il est très bien
je l’écoute maintenant en attendant autre chose

30_Dimanche

{18:27} parce que c’est vous


salut

13_Mardi

{20:40} je vous conseille d’écouter cette

émission de radio
avec l’invité spécial
qui vient une fois par
an

il y a des images
je n’en mets pas

9_Mardi

{23:00} tout ce qu’on a à savoir

dans la

mo
cra

tie ?

27_Vendredi

{22:22} Der Song ist immer wieder der Hammer!

voilà donc, en 1977, ce que mes amis écoutaient
voire un peu tout le monde sauf mes autres amis p*nk comme moi

sauf que parfois ces quelques lignes me reviennent dans la tête
comme maintenant

mmm, tout ça pour dire que ce que j’ai à dire aujourd’hui j’aurais peut etre plus le temps de le dire demain

4_Mercredi

{12:08} Alors, finalement, nous avons fait le défilé du 1er mai à Lausanne

{je crois pas qu’on nous voie sur la photo, on doit être tout en haut, près d’un camion sono}

… ce qui est une bonne chose, parce que cette manie de partir en ouiquende ou vacances dès les 1ers beaux jours et de rater le défilé (Si tout le monde était resté chez soi ça ferait du tort à la République), c’est vraiment très vilain
… alors comme j’ai dit, on a bien rajouté un point sur notre karma, ouf, tout est pour le mieux.

Donc, nous étions en Suisse avec Madame et Madame Bébée, une sorte d’essai pour voir si la 2ème voyage bien, et oui elle voyage pas mal, et comme j’ai dit la Suisse c’est pas loin et on n’y est jamais allé ensemble et moi ça doit bien faire 20 ans, depuis ces histoires de manifs et de squats à Zürich.
À Lausanne, ils parlent français + ou -, c’est pratique, la ville est toute en pentes, le bas très très résidentiel, c’est étrange, il y a un lac-avec-des-bords très joli, on a vu 1, 2, 3, 4 expos vraiment bien avec peu de monde dedans donc Bébée a pu faire l’imbécile dans les musées; sinon, je peux pas trop vous dire ce qu’ils mangent là-bas {si vous êtes de là-bas par hasard, vous le savez déjà, je pense}, semblerait que c’est assez viandard et moi j’ai pas le droit pour mon karma {je précise que je n’ai pas ce disque sur le maillot de la fille et aucun des disques de ces gens, c’est juste illustratif}, il y a du jambon cru vaudais qui est sans doute très différent du jambon cru d’ailleurs et une certaine prédilection pour la viande de cheval qui nous a étonné, ainsi de ces brochettes de cheval sur des piques au stand du Parti Socialiste (ils ont des socialistes qui défilent pour le 1er mai là-bas, même quand l’extrême-droite est pas au 2è tour, c’est assez surprenant) ou d’un autre parti au bord du lac. Màj : mangé pizza, chinois, thaï, fondue

Mais?, tout ceci est assez du genre « je raconte mes vacances à mes amis », c’est vrai, on fait comme si nous étions amis, hein ? et je vais mettre des vidéos de chez Tube à la fin, pour rester un brin dans le ton exigé ici.

Un mot de musique : nous avons marché près d’un camion-sono donc, plutôt anar; il y avait un type âgé avec un porte-voix qui n’était pas content de la programmation musicale, il disait « on célèbre le travail pas la Terreur » en substance, parce qu’ils ont passé La Ravachole et la version Dominique Grange de Paris s’éveille, notamment. Sinon, un rien de rap et de dub « concernés », quelques trucs de street punk en français dont on ne comprend pas les paroles, beaucoup de classiques révolutionnaires en espagnol et un peu moins en italien, j’ai sautillé de plaisir et parfois repris en chœur.

Des magasins de pianos ou d’électronique vendent des cédés alors on n’est pas rentrés mais j’ai vu ce gars qui est gentil avec du « r*ck-p*p » et beaucoup trop de jazz où je n’ai rien acheté, ce magasin aussi avec des nouveautés et une fille pas sympa où j’ai acheté trois 33 tours dispensables et ce gars-là, très aimable avec plein de bons disques que j’avais déjà (et beaucoup trop de jazz). Nous n’avons pas croisé le chemin de cet endroit, adossé à une librairie qui a l’air bien aussi, c’est sans doute dommage.
À noter qu’il n’y a pas de bacs « suisse », ni de bacs « allemand » dans cet échantillon de disquaires mais partout des bacs « français », ce qui est curieux, alors j’ai acheté ce 45 tours de Claudine Chirac sur Eb*y, tant pis. Un que je n’ai pas, mais j’aimerais bien : . Et le gars très aimable m’ a dit qu’il avait ça , et puis non, il l’avait vendu, c’est très dommage, tant pis.

Il faisait très beau ce 1er mai à Lausanne et j’ai pris un coup de soleil sur les oreilles, ceux qui m’aiment bien comprendront pourquoi.

27_Mercredi

{20:45} {tech}

voilà j’ai trouvé la cause
c’est un bien un bug de firefox sous windows 7
qui se produit aussi
avec arial black

alors j’ai mis Cooper Std au lieu de Cooper Black mais ça ne fait pas pareil
et ça me gonfle

j’espère que SM fera du lobbying
hein

{19:53} pas bu une goutte d’alcool depuis vendredi soir,

dites donc

oui, ec, c’est vrai moi aussi j’ai un problème avec la police de ce bl*g qui est non seulement plus petite mais carrément pas la cooper black, et moi aussi, ec, je pensais que c’était firefox 4 mais non, c’est firefox 4 sous windows 7, en xp ça baigne
ouais, bon

tiens dimanche je suis allé voir un super concert d’un groupe génial dont, tiens, je vais sortir le disque en plus
la ligne claire, tiens, d’un jour à l’autre et alors j’y rencontre le jeune hh on parle de trucs marrants et il me dit qu’il va sortir 2 nouveaux disques sur son label, oui, ben tiens, ça alors je lui demande comment il fait pour sortir tous ces disques
il me l’a expliqué merci
et hop je repars avec l’un des 2 disques violence fm
en totale exclu , après une grosse discussion avec xavier dupont {avec un t? ça me fait penser à la ligne claire} de ligonnès qui s’est fait pousser les cheveux et la barbe le salop, toujours est il que lui il pense que ce disque que j’ai en totale exclu c’est de la house mais hh il dit que c’est de la techno
moi je dis, je vais écouter et ça me fera un truc à dire ici même
alors je le dis
la première face c’est de la techno à la drexciya, hein, je dirais
assez bien fait, mais je suis passé à la face B où se trouve le meilleur morceau qui lui est plutot house et très chouette
je l’ai écouté plusieurs fois,
surtout la face B
mais du coup j’aime aussi la face A
euh,
1

j’avais un autre
truc à dire
oui
j’aime particulièrement que dans ce très bon morceau il y ait juste un mot, découpé d’une phrase, une interjection dans les machines

24_Dimanche

{17:45} quand j’écoute le dernier burial je me fais l’effet d’être un peu con, quand j’écoute

le dernier hype williams, pas
pourquoi ?
de toutes manières là j’écoute le dernier destroyer

le dernier ceci, le dernier cela
je crois que je voulais écouter willie loco alexander
{comme tout le monde}

hier soir je suis allé au baron samedi écouter max dembo, l’organisateur et son invité junior makhno qui passaient du hip hop
ce qui était bien cool, et puis là je peux écouter son émission de radio compton classic tous les dimanches
et ensuite encore
et max on peut écouter sa sélection ici
ah, oui, dans forced exposure il y avait aussi des articles d’eddie flowers
dites donc

{14:03} révélation

bon, je n’étais pas là et je n’avais pas internet
j’étais ailleurs à côté d’un énorme tas de cartons
à moi, des rebuts de différents déménagements, histoires à la con et j’ai retrouvé toute la collection de magazines r*ck {on va appeler ça comme ça} et j’ai relu 2 numéros de forced exposure
il y avait des trucs de richard meltzer dedans, tout un tas de critiques de disques écrites par 2 types seulement byron coley et jimmy johnson, dans le courrier des lecteurs un truc de 2 pages de charles gocher le mec des sun city girls qui est mort et racontait quelques pérégrinations musicales en extreme orient et que son oncle, je crois, sortait avec yma sumac {tout le monde prononçait son nom ami, apparemment} et l’histoire complète des child molesters, une interview avec drunk with guns, qu’est ce que vous voulez de plus ? ça c’est juste ce que je me rappelle maintenant, ah oui une autre interview de glenn branca et je me suis dit ah bof je ne vais pas lire ça mais il parle de la scéne de boston comment willie loco s’occupait de tous les groupes de leur trouver des concerts et aussi de leur apprendre à jouer ses chansons à lui, et comme glenn branca il supportait pas jonathan richman au tout début mais que quand le premier disque des modern lovers est sorti c’était LE disque il dit glenn branca etc. vous voyez alors après on se demande un peu où est ce qu’un tel magazine existe là maintenant et aussi je me demande moi qui ait lu ces milliers de pages de bomp, oz, crawdaddy, strange things, underground, oh etc.
je me demande comment faire ressortir
bon, j’étais là je crois que je vais m’y prendre
autrement

31_Jeudi

{23:44} Disons-le

je suis un peu triste d’avoir loupé Guy à Londres,
mais il faut s’y tenir, à ça, perdre en permanence

des occasions
Hygiene, je ne sais pas trop, quoi ; si j’avais 20 ans, peut-être que je ferais un groupe, qu’il s’appellerait Cicatrice ou Carapace, que je chanterais des chansons comme Dans ton cul j’existe ou Crève DSK, c’est plausible (ça me rappelle que j’avais soufflé à Luz ‘Dead Sarkozys’ au concert de Le Tigre, il y a 10 ans), bref

Tesco SS, c’est assez juste, j’y vais chaque semaine
bref
les idoles

25_Vendredi

{17:00} on nous observe

jusqu’ici je me suis tenu à ce que je disais

ah, un lecteur m’a contacté et me dit ceci ça m’intéresse. évidemment, ce qu’on écrit (ou ce qu’on n’écrit pas) sur telle ou telle musique, ça en dit plus long sur la personne qui chronique que sur la musique elle-même, ce qui rend la chose amusante. donc je redouble de prudence

allez, je viens de signer une pétition contre un débat à la con {ou de merde, au choix} je n’ai pas lu la pétition mais je venais d’apprendre que martine aubry et laurent fabius venaient d’en retirer leur signature à cause de la présence de tariq ramadan dans les signataires donc je me suis dit voilà une occasion de montrer ma désolidarité de ces imbéciles
une fois signé je me suis aperçu qu’il y avait dans les signataires daniel cohn-bendit, dites donc
alors je me suis dit, j’aurais peut être dû lire cette pétition avant de la signer mais c’est tout
je crois que j’ai rarement vu plus stupide que cet acte qui consiste à se retirer de quelque chose car il y a quelqu’un d’autre au même endroit
et si je rencontrais cohn-bendit au G20 en allant acheter du café ? là, c’est une autre histoire j’irais lui signifier ma haine à son égard de néo-libéral rance
de même j’ai vu que mélenchon est pour l’intervention en lybie (et le PCF contre) alors je me suis dit, ok mélenchon rayé de la liste des, des quoi d’ailleurs ?, des écoutables on va dire
ensuite je suis allé aux toilettes et j’ai pensé que si je n’étais pas révolutionnaire je deviendrais islamiste, ça me parait un acte réformiste par excellence, un acte de politique tactique, mais, ne vous en faites pas, pensée de toilettes, je reste athée car je ne crois pas en dieu
là en général les gens que je côtoie, par exemple au bureau, me disent tu veux dire agnostique ? et je leur dis non je ne veux pas dire agnostique, je suis athée, qu’est ce que vous ne comprenez pas à dieu n’existe pas ? la plupart des gens n’ont jamais rencontré d’athée
ils ne croient pas à l’existence de l’athéisme
c’est vrai qu’on peut se poser la question, où sont les autres et pourquoi ne disent ils rien a propos de la laïcité ? pourquoi personne ne s’offusque t’il de la décision de la soi-disant cour des soi-disant droits de l’homme de la soi-disant europe a propos des crucifix dans les écoles italiennes ?
moi je suis totalement offusqué

ah, oui, tiens, ici il y a un type qui explique pourquoi il faut être contre l’intervention en lybie, je dis ça parce que je me suis vu reprocher de ne pas avoir expliqué mon point de vue. Faut dire que je ne pense pas devoir expliquer mon point de vue, à vous chers lecteurs, car je pense que vous le savez déjà et c’est pourquoi je m’adresse à vous comme si vous n’étiez pas des collègues de travail ou des cohn-bendit de G20
ce point de vue complétant celui exprimé par le socialist workers party que, je crois bien tout de même, avoir lié ici

ah oui, on me dit aussi: on ne clique pas sur les liens
sachez que je m’en moque
vous êtes ici sur un blog c’est à dire le tout petit peu qui existe de reste d’espoir d’expression libre sur le web qui est réduit désormais à facebook, twitter, wikipedia et la galerie marchande, donc si vous ne cliquez pas sur les liens, excusez moi, vous ne pouvez pas comprendre le texte qui est autour des liens
tiens ça a déjà été dit {ça c’est un lien, faut cliquer dessus, merci}

excusez moi je dois sortir
image
meilleur groupe du moment!

21_Lundi

{22:06} on m’a fait des remarques

je ne mets plus que des classiques

des classiques de la m*rt

{je vais essayer de tenir une semaine}

28_Lundi

{21:10} dans la série des textes que je n’ai pas écris

après l’article qui ridiculise ceux qui pensent que la révolution passe par facebook ou twitter ou les deux
voici un truc bien écrit par le regretté
sami bergold
sur, euh, justement, tiens
fb

c’était simplement une allusion directe à l’article et l’inscription Death To Everything qui doit probablement faire frissonner toutes les méméres lectrices de Vogue et Libération, tu dois te douter que j’ai effectivement d’autres pr…iorités que de souhaiter sa mort, par contre si on pouvait éviter de nous imposer sa vision creuse, réactionnaire,
sinistre, voire morbide (dans le sens le plus négatif du terme) du monde et de la magnifier comme une « philosophie » ça éviterait peut-être de commencer à y penser sérieusement
Yesterday at 3:52pm · 1 person
#
ou bien plus exactement, si c’est effectivement une philosophie qu’on nous propose là, et bien c’est une du genre qui va à l’encontre de la mienne et que je combattrai jusqu’à la fin de mes jours.
Yesterday at 3:56pm
#
Sami Bergold

merci, Sami
il n’y a pas mieux à dire sur Hedi Slimane
merci

6_Dimanche

{11:18} il suffisait d’attendre un peu

hier mon cher ‘friend’ pit schultz poste cet article
sur facebook, article qui explique bien tranquillement et clairement ce
que je vocifère dans mon coin depuis, ouh, quelques années maintenant je dirais

allez je vous remets cette bonne vieille vidéo même si ça fait quarante fois, hein
c’est un classique à écouter en lisant l’article

vous avez compris, maintenant ?

26_Mercredi

{13:22} la plus belle chanson {discussion}

un collègue tente de m’expliquer en quoi il est important que la tunisie forme un gouvernement très rapidement
on parle de la belgique et il me dit mais alors tu réfutes l’utilité de la représentation ? je lui explique qu’il est inutile d’avoir des personnes dont la seule fonction est de créer de nouvelles lois, il pense lui que cela permet de s’adapter au monde qui change, je ne sais pas si ça vous fait rire
moi, oui
de fil en aiguille voici ce que je lui raconte
admettons que notre collègue ici présent X. qui finit son yaourt ait un intérêt particulier pour les yaourts, ça n’est pas mon cas je m’en fous des yaourts je n’aime pas ça et c’est un sujet dans lequel moi je ne vais pas m’impliquer {en tous cas pour le moment}, mais X. lui, oui, et sans doute d’autres, alors X. il descend là sur l’esplanade et il commence à parler du sujet des yaourts avec toute personne qu’il rencontrerait et il échangerait des idées, des points de vue sur les yaourts avec ces personnes qui s’intéressent à ça, à un moment ils se disent bon on a bien discuté on a des idées et si on allait voir dans une fabrique de yaourt comment ils peuvent appliquer les idées qu’on a eues, alors ils prennent un bus et ils vont à la fabrique de yaourt, ils y rencontrent des fabricants de yaourt qui viennent parler avec eux de ce sujet qu’ils ont en ce moment en commun qui est les yaourts, les fabricants de yaourt ils disent oui c’est des bonnes idées ou alors ils disent ah non c’est pas possible, enfin ils échangent des possibilités d’action sur ces fameux yaourt, ils vont voir dans les hangars, dans les ateliers comment ça se passe et ils rencontrent d’autres fabricants de yaourt qui sont des êtres humains comme eux, chacun a de nouvelles idées sur les yaourts et d’autres trouvent que c’est très bien comme ça aussi… pendant ces discussions autour de ce sujet, mais ils parlent aussi d’autres choses, car les mangeurs de yaourt ne sont pas que cela et les fabricants de yaourt ne sont pas que cela, donc pendant ces discussions certains se disent oh eh bien moi je n’ai plus envie de fabriquer des yaourts j’ai plutot envie de faire ce que tu faisais toi, X., et X. ou Y. il se dit lui eh bien moi finalement je crois que je vais m’installer ici quelques temps et voir comment on peut changer la fabrication des yaourts, comme on a dit ou comme c’est possible ou un mélange des deux ou même si ça n’est pas possible, je deviens fabricant de yaourt les ami(e)s et vous vous devenez autre chose ou vous restez ici tout est bien

oui je le réfute

ps: le collègue m’a répondu que c’était en gros ce que proposait ségolène royal, quoi

15_Samedi

{19:36} The MC-5 is a whole thing. There is no way to get at the music without taking in the whole context of the music too- there is no separation. We say the MC-5 is the solution to the problem of separation, because they are so together. The MC-5 is totally committed to the revolution, as the revolution is totally committed to driving people out of their separate shells and into each other’s arms. I’m talking about unity, brothers and sisters, because we have to get it together. We are the solution to the problem, if we will just be that. If we can feel it, LeRoi Jones said, « feeling predicts intelligence. » The MC-5 will make you feel it, or leave the room. The MC-5 will drive you crazy out of your head into your body. The MC-5 is rock and roll. Rock and roll is the music of our bodies, of our whole lives- the resensifier (sic), Rob Tyner calls it. We have to come together, people, « build to a gathering, » or else. Or else you are dead, and gone. The MC-5 bring you back to your senses from wherever you have been taken to hide. They are bad. Their whole lives are totally given to this music. They are a whole thing. they are a working model of the new paleo-cybernetic culture in action. There is no separation. They live together to work together, they eat together, fuck together, get high together, walk down the street and through the world together. There is no separation. Just as the music will bring you together like that, if you hear it. If you will live it. And we will make sure you hear it, because we know you need it as bad as we do. We have to have it. The music is the source and the effect of our spirit flesh. The MC-5 is the source and effect of the music, just as you are. Just as I am. Just to hear the music and have it be ourselves, is what we want. What we need. We are a lonely desperate people, pulled apart by the killer forces of capitalism and competition, and we need the music to hold us together. Separation is doom. We are free men, and we demand a free music, a free high energy source that will drive us wild into the streets of America yelling and screaming and tearing down everything that would keep people slaves. The MC-5 is that source. The MC-5 is the revolution, in all its applications. There is no separation. Everything is everything. There is no thing to fear. The music will make you strong, as it is strong, and there is now way it can be stopped now. All power to the people! The MC-5 is here now for you to hear and see and feel now! Give it up- come together- get down, brothers and sisters, it’s time to testify, and what you have in your hands is a living testimonial to the absolute power and strength of these men. Go wild! The world is yours! Take it now and be one with it! Kick out the jams, motherfucker! And stay alive with the MC-5!

vu sur facebook
merci eddie flowers